Le Coefficient de Performance (COP)
d’une pompe à chaleur est calculé
en faisant le rapport entre l'énergie électrique
consommée et l'énergie thermique produite
Vidéogramme sur l'avantage à installer une chaudières à condensation
Les chaudières à condensation
Vidéogramme sur l'avantage de l'isolation des fenêtres de votre domicile
L'isolation des fenêtres
Vidéogramme sur l'avantage de l'isolation des murs pour améliorer les économies d'énergie
L'isolation des murs
Vidéogramme sur l'avantage de l'isolation des combles pour améliorer les économies d'énergie
L'isolation des combles
Vidéogramme sur l'avantage de l'utilisation du chauffage au bois
Le chauffage bois
Vidéogramme sur l'avantage de l'utilisation d'une pompe à chaleur
Les pompes à chaleur
Le solaire thermique
Le solaire thermique
Vidéogramme sur les possibilités d'économie d'énergie avec une offre globale
Economie d'énergie : Offre globale
« »
Accueil
Mentions Légales
Contact

Rendement énergétique

Paul et Mickey

hpaul et Mickey ne sont jamais d’accord. L’un parle de rendement énergétique et l’autre parle de coefficient de performance énergétique. Paul cite Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » et ajoute « Le rendement énergétique est le rapport entre l'efficacité réelle d'une machine (le travail utile qu'elle effectue) et l'efficacité théorique maximale qu'on peut attendre d'elle. Le rendement a toujours une valeur comprise entre 0 et 1 (ou 0 et 100 %) - Wikipédia ». Quant à Mickey, celui-ci prétend que l’efficacité énergétique est supérieure à 1 et notamment en parlant du principe de fonctionnement de la pompe à chaleur et du coefficient de performance énergétique.

La guerre des mots, guerre des chiffres

Dans le domaine de l’énergie, comme dans d’autres domaines, il est parfois facile d’utiliser des mots qui résonnent comme d’autres mots afin de tromper d’éventuels clients ou d’induire en erreur une tranche de la population. Le jeu sémantique permet des écarts en proposant plusieurs réalités. Si certaines feintes linguistiques sont sans réelle conséquence, d'autres servent à illustrer des propos mensongers, le plus souvent en alignant des chiffres qui ne veulent pas dire grand-chose.

Le principe de la pompe à chaleur

Rappelons le principe, une pompe à chaleur transfère de la chaleur provenant d'une source extérieure renouvelable comme l'eau, l'air ou les calories du sol vers un système de chauffage. Pour plus de renseignements, cliquez sur le lien suivant : « les-pompes-a-chaleur.fr ». Pour commencer son cycle énergétique, la pompe à chaleur a besoin d'une source d'énergie. En général il s'agit d'électricité. L'atout de cette technologie permet de transférer une quantité d'énergie dans le système de chauffage. La transformation permet d'obtenir de la chaleur. La pompe à chaleur fournit plus d'énergie qu'elle n'en consomme.

Le fonctionnement d'une pompe à chaleur.

Une pompe à chaleur est composée de quatre éléments principaux.

  1. L'évaporateur : ce dispositif permet de récupérer des calories depuis l'environnement extérieur comme la terre, l’eau ou encore l’air. Ce transfert est possible lorsque l'on utilise un liquide frigorigène. Ce liquide peut entrer en ébullition à basse température.
  2. Le compresseur : le compresseur, actionné par un moteur électrique, fait circuler le fluide afin de créer un cycle. D'autre part, celui-ci compresse le fluide frigorigène qui se trouve à l’état de gaz (malgré une faible température) pour le transformer en gaz chaud.
  3. Le condenseur : ce mécanisme récupère les calories du gaz qui ont été produites par le compresseur. Le fluide frigorigène se condense dans un circuit de chauffage pour changer d'état : gazeux à liquide.
  4. Le réducteur de pression : souvent nommé détendeur, celui-ci permet de modifier brutalement la pression du fluide vers une pression inférieure qui a pour conséquence d’obtenir une baisse importante de la température.
Schéma de présentation du mode de pompe à chaleur

COP = énergie restituée sur énergie consommée

Avec une pompe à chaleur, vous utilisez 1 kWh d'électricité pour faire fonctionner le compresseur et vous récupérez gratuitement jusqu'à 3 kWh naturellement présents dans l'environnement. Ce rendement de la pompe à chaleur ou ce passage de 1 à 3 est appelé COP.

COP et PAC

Pour pouvoir quantifier l'efficacité d'une PAC, on utilise le Coefficient de Performance, ou COP. Le COP est calculé en faisant le rapport entre l'énergie électrique consommée et l'énergie thermique produite.

Le rapport entre énergie produite et énergie consommée varie selon la différence de température entre la source renouvelable (eau, air ou sol) et la température utilisée dans le dispositif de chauffage ou de production d'eau chaude. Concrètement, plus l'écart est important, plus le COP baisse.

De plus, pour mesurer l'efficacité globale d'une installation de chauffage, il faut tenir compte de la consommation des autres équipements nécessaires et des pertes d'énergie.

Rendement ou efficacité

Certains aiment à présenter le coefficient de performance énergétique comme un rendement, ce qu'il n'est pas. Le rendement d'une pompe à chaleur pourrait se traduire par le ratio entre l'électricité réellement valorisée de manière utile par le système sur la consommation réelle d'électricité (et il est inférieur à 1). Pour se défendre, les utilisateurs du mot « rendement » expliquent que ce terme peut aider les gens à comprendre le mode de fonctionnement d'une pompe à chaleur. D'autres penseront qu'il s'agit d'un discours commercial qui prête volontairement à confusion.

2 hommes traitent une affaire commerciale
RGE, en savoir plus...