Quelle est la différence entre un radiateur à inertie fluide et sèche ?

Publié le : 14 mars 20224 mins de lecture

Vous utilisez un chauffage à l’électricité, vu que ce dernier représente une part essentielle de votre facture électricité, notamment si vous usez des radiateurs électriques, comme les panneaux rayonnants et les convecteurs. Ainsi, vous avez peut-être pensé à échanger vos radiateurs anciens par des radiateurs à inertie. Voulez-vous donc savoir quelle est la différence entre un radiateur à inertie fluide et sèche?

La définition d’un radiateur à inertie

Longtemps accusés d’être bases d’instabilité, énergivores et peu fiables, les radiateurs électriques ont de plus en plus évolué. Ils procurent aujourd’hui des motivations thermiques très indispensables, notamment quand il parle des radiateurs à inertie.

Ces radiateurs à inertie sont fondés sur les règles d’inertie et d’accumulation. Ils sont pris d’une générosité de chauffe solide ou liquide qui rend chaud une résistance et recueillit la chaleur. Cette dernière est après restituée par rayonnement, même quand le radiateur est éteint.

La comparaison de radiateur à inertie fluide et le radiateur à inertie sèche

Les radiateurs à inertie sèche sont particularisés par la notion de leur cœur de chauffe. Ils disposent un contenu de chauffe solide qui est probablement en métal, aluminium ou fonte ou bien en objet réfractaire tel qu’une stéatite, céramique, pierre de lave, marbre, granit ou brique réfractaire. Les pierres ont la réputation d’être fiables et les métaux un peu pour amasser la chaleur.

Les radiateurs à inertie fluide, nommés aussi radiateurs à bain d’huile, disposent un cœur mélangé d’un liquide caloporteur. Il peut consister de l’eau propre ou l’eau glycolée, y compris l’huile végétale ou minérale. Dans ce liquide est ajoutée une résistance d’électricité qui le génère et chauffe surtout sa voie en circuit fermé.

Le radiateur à inertie fluide et le radiateur à inertie sèche : que choisir ?

Les radiateurs à inertie sèche et fluide disposent des atouts en commun. Ils sont sûrement plus performants que les radiateurs et convecteurs radiants et donnent une chaleur homogène. Ils ne créent pas de courants d’air dérangeants et n’assèchent pas l’air, ne mettent pas ailleurs les poussières. Parfois, ils sont rangés et pilotables à distance, ce qui aidera à réaliser des économies complémentaires sur sa facture de chauffage.

Pourtant, ils présentent quelques diversités qui peuvent faire incliner la balance d’un côté comme l’autre. Les radiateurs à inertie sèche disposent une excellente inertie car ils sont aptes d’accumuler plus de calories. Ils sont aussi plus résistants, robustes et ont une excellente durabilité que les radiateurs à inertie fluide présentent parfois des fuites au même niveau que les soudures.

Plan du site